Accueil > Actualité

Le « maintenant-pour-ensuite » en psychothérapie
M. Spagnuolo Lobb, 296 pages

PNG - 30.3 ko
Le gestalt-thérapie regarde la relation thérapeutique comme ce qui se passe, ce qui vient à la lumière de la cocréation entre patient et thérapeute. Au moyen de cas cliniques, l’auteure conduit le lecteur sur le chemin de la compréhension de l’approche gestaltiste qui est centrée sur le désir de contact qui anime le malaise relationnel et sur le processus qui en révèle la “musique”. Ainsi, le thérapeute reste dans l’ici-maintenant mais soutient le ‘maintenant-pour-ensuite’, l’énergie de contact qui, dans toute souffrance, aspire à un développement spontané. (...)

Self

Une polyphonie de Gestalt-thérapeutes contemporains

Jean-Marie Robine (dir.) 416 pages

L’exprimerie

Ruella Frank, Frank M. Staemmler, Gianni Francesetti, Jean-Marie Robine, M. Spagnuolo Lobb, Michael V. Miller, Philip Brownell, Carmen Vazquez Bandin, Claudia Baptista Tavora, Dan Bloom, Erving Polster, Georges Wollants, Kenneth Meyer, Lynne Jacobs, Mônica Alvim Botelho, Peter Philippson, Gilles Delisle & Line Girard

JPEG - 16.2 ko
Soixante-cinq ans après la création de la gestalt-thérapie, il nous a semblé utile et intéressant d’interroger des théoriciens de la gestalt-thérapie sur leur compréhension et leur usage du concept de self – au cœur de la théorisation de cette psychothérapie – et de les inviter à le déployer et à expliciter les directions dans lesquelles ils ont pu éventuellement l’infléchir et l’enrichir.

Les auteurs de ces chapitres sont les théoriciens majeurs de la gestalt-thérapie d’aujourd’hui. Tous ont su apporter un regard rafraîchissant sur ce concept fondateur. La diversité des perspectives ouvertes par cette vingtaine d’auteurs, la variété des portes d’entrées qu’ils ont choisies,(...)

Vers une clinique de la situation

Claude Charlier, Hélène Cordier (dir.) 158 pages
L’exprimerie
Avec des chapitres de Claude Macquet, Miguel Benasayag, Jean-Marie Robine, Ruella Frank, Mônica Botelho Alvim
et des contributions de Hélène Cordier, Claude Charlier, Philippe De Mey, Jacqueline Delville, Jean-Denis Bustin, Jacques Blaize

JPEG - 6.3 ko
À l’origine de cette publication, l’Institut Belge de Gestalt-thérapie avait organisé un colloque sur le thème de « La Clinique de Situation ».

L’un des enjeux de ce colloque était de faire rencontrer quatre personnes, devrait-on dire quatre personnalités de courants différents : Miguel Benasayag, Claude Macquet, Jean-Marie Robine, et Jacques Blaize qui occupait la fonction de facilitateur. Loin de vouloir définir le concept de situation en une journée, l’attitude principale était d’encourager la pensée et d’inviter à poursuivre au-delà de la rencontre, une réflexion autour de cette thématique qui impliquait et implique toujours aujourd’hui, une mise en chantier de la pensée théorique, une exploration du « peu connu », du « peu savoir ».

(...)

Comprendre et pratiquer la Gestalt-thérapie - 2e éd.

Chantal Masquelier-Savatier
InterEditions

JPEG - 38.2 ko
Approche mufti-référentielle et non-dogmatique, la Gestalt thérapie est en plein essor. Du monde institutionnel, social, médical, son rayonnement gagne l’entreprise. Son apport consiste en une vision de l’être humain inséparable de son environnement avec lequel il est en interaction permanente.

Éminemment pédagogique, ce manuel, actualisé et enrichi, fait comprendre la richesse et la profondeur de la gestalt thérapie. Il en explicite les principes fondateurs et les développements. Il décrit les modes d’intervention qui en découlent et en recense les différents courants.
Sa lecture permettra aux praticiens comme aux profanes et d’en percevoir les idées force et les concepts clé, ses multiples possibilités d’application comme sa contribution à une vision renouvelée de l’homme dans notre monde actuel.

(...)

"Que sais-je ?" La Gestalt-Thérapie

Chantal Masquelier-Savatier
PUF

JPEG - 4.5 ko
Si la Gestalt-thérapie s’inscrit dans une filiation psychanalytique – Fritz et Laura Perls, ses fondateurs, ont d’abord été psychanalystes –, elle repose sur une théorie comme sur une méthode propres. « Gestalt » signifie en allemand forme ou figure, au sens de « prendre forme ».

L’organisme est indissociable de l’environnement et c’est ce mouvement permanent de transformations réciproques, d’ajustement, qui façonnent l’individu. La pathologie résulte des interruptions, inhibitions et autres accidents qui viennent compromettre cet ajustement perpétuel.

Le gestalt-thérapeute recherche avec le patient la mise en mouvement des formes figées pour fluidifier l’échange entre l’organisme et l’environnement. Au-delà, la proposition gestaltiste est une invitation à repenser le rapport de l’homme au monde.

(...)